5 Conseils De La Dissertation Economique

Vernissage de l'écriture

En dehors du compte des probabilités réelles des lettres, pour la réduction de la surabondance des messages il faut prendre en considération aussi les probabilités de leurs combinaisons (par exemple, une haute probabilité de l'apparition de la lettre moi après la combinaison transmise, une petite probabilité de l'apparition de la lettre d'accord après la transmission de trois lettres suivantes l'un après l'autre d'accord etc.).

Une telle corrélation entre la surabondance et du texte est conditionnée par ce que la surabondance du texte est conditionnée par l'action des règles grammaticales et phonétiques. Notamment par ces règles est conditionnée inhérent au texte, donc, calculé selon (la quantité d'information excédentaire In est simultanément et la quantité de l'information gardée à à la structure du texte ou n'importe quels autres systèmes structurés :

1. Selon Chennonou, une moyenne entropie d'une lettre du texte est calculée selon la formule (par voie de la sommation des nombres à additionner pi log pi, à qui le symbole pi, désigne les probabilités Õ des lettres. Ainsi :

Dans la comparaison avec une telle représentation sur la structure d'information du monde il y a particulièrement évident une naïveté des tentatives de Darwin et ses disciples expliquer l'origine évolutionniste des aspects biologiques à la suite de la sélection de ces individus, les avantages de qui ont résulté des raisons purement accidentelles.

Mais la même information sur les ailes faciles, le bec etc., mis dans le code génétique, règle le procès de l'ontogenèse, dans le résultat duquel dans l'oeuf on forme l'organisme du petit, et non l'alevin. Ainsi, l'information In, excédentaire pour du destinataire, est nécessaire structural ¿¡õ«ÓᵿѮ  IS, quand il s'agit de la gestion d'information par les procès de la formation de n'importe quelles structures réglées. En conséquence de cela on satisfait la condition :

L'expression (1 correspond à l'entropie complète du système. Ayant partagé compté selon la formule (1 valeur sur Ni, on peut définir la valeur moyenne de l'entropie se rapportant à un élément du système examiné, i.e.

S'impose lui-même la conclusion que ces règles peuvent être formées seulement au niveau du Logos, d'où ils sont retransmis sur tous les niveaux inférieurs et assurent leur fonctionnement coordonné et cette harmonie, qui tout organisme vivant possède.

En réponse à la critique semblable le Darwin lui-même, et ses disciples se référaient d'habitude à la durée des délais de l'évolution biologique, qui, selon leurs affirmations, est calculée par les milliards d'années. Le caractère non convaincant des arguments semblables peut par l'exemple spectaculaire suivant.

Est d'accord (le réarrangement des molécules se trouvant à l'intérieur de chacun des cellules, n'influence pas la valeur de N.Otsjuda il faut que compté selon la formule (la valeur correspond au nombre des microétats possibles du système (en particulier le gaz, à le macroétat du système reste invariable.

L'introduction à la formule de l'entropie des significations des probabilités a élargi les cadres de l'applicabilité de cette formule au-delà des systèmes moléculaires étudiés par la thermodynamique. Le symbole pi peut désigner la probabilité non de n'importe quels états des molécules, mais aussi divers ß«ßÔ«n¡¿® des éléments de n'importe quels systèmes (en particulier, les probabilités de l'apparition des lettres du texte ou d'autres symboles »ÑÓÑñáóáÑÙÕ des messages).

1. La formule proposée par Klaouziousom de l'entropie (ne découvrait pas les mécanismes intérieurs des procès amenant vers les entropies. Cette tâche était décidée L.Bol'tsmanom, proposant de calculer l'entropie du gaz parfait selon la formule :

Les critiques de la théorie de Darwin affirmaient que la variabilité accidentelle est capable seulement de violer l'intégrité initiale de l'organisme comme du système fonctionnant bien. Baisse finalement leur adaptation par rapport aux conditions de l'existence, et, diminuent les chances de la fixation ceux-ci des signes apparaissant dans les générations ultérieures.